rachat-de-trimestres.jpg

Le rachat de trimestres pour la retraite

En France, il faut avoir versé régulièrement un nombre précis de trimestres pour prendre sa retraite à taux complet. Néanmoins, l’instauration de la réforme Fillon de 2003 permet désormais de racheter des trimestres manquants, qui, en conséquence, accroissent le montant de la retraite. Toutefois, les règles diffèrent selon le statut de l’actif. A l’heure actuelle, racheter des trimestres est-ce réellement intéressant pour le sénior se trouvant à quelques années de la retraite ?

Pourquoi racheter des trimestres pour la retraite ? 

Pour un sénior, racheter des trimestres est un moyen d’atteindre le quota de trimestresnécessaires pour liquider sa retraite à taux plein.

Un rachat peut être effectué au titre des dernières années d’études supérieures dans un établissement d’enseignement supérieur, une classe préparatoire, une grande école … Celles-ci doivent être validée par un diplôme, Les salariés, les commerçants, les artisans et les professionnels libéraux, âgés de 20 à 66 ans, mais aussi les fonctionnaires, âgés entre 20 et 59 ans. Le rachat peut également être effectué pour compléter les années incomplètes pour lequelles moins de 4 trimestres de cotisation sont validés.

Ainsi le « Versement Pour La Retraite » (VPLR) regroupe les années d’études supérieures et les années incomplètes. Le nombre de trimestres pouvant être racheté est toutefois limité à 12 trimestres, qui équivaut à 3 ans de cotisations par régime.

Comment calculer un trimestre de cotisation ?

Le prix du rachat d’un trimestre pour la retraite varie selon 3 critères : l’âge auquel le rachat est effectué, plus la personne est jeune au moment du rachat, moins le prix est élevé, le revenu moyen durant les 3 dernières années, plafonné au PASS et l’option de rachat choisie. La première option permet, grâce au rachat de trimestres, d’atténuer, voire supprimer, les effets de la décote, et de fait, liquider la retraite à taux plein. La deuxième option, plus coûteuse, permet de prendre en compte les trimestres rachetés pour évaluer le taux de liquidation de la retraite et la durée d’assurance.

Dans les deux cas, sous le régime général, on constate une hausse des retraites complémentaires Arrco et Agirc.

En pratique, avec l’option « taux », le coût d’un trimestre est très variable. Il se situe en général entre 1 055 € et 4 510 € pour un trimestre racheté. En optant pour la solution « taux et durée d’assurance », le prix varie entre 1 564 € et 6 684 € pour un trimestre racheté.

Quelle est la procédure à suivre ?

La demande de rachat doit êtr effectué auprès de la caisse de retraite du régime général (Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse CNAV) par imprimé spécial. Le formulaire doit s’accompagner des pièces justificatives suivantes : un diplôme de l’enseignement supérieur ou un justificatif attestant une admission dans une grande école ou une classe préparatoire, une pièce d’identité, le livret de Famille ou un extrait d’acte de naissance de chaque enfant.

Dans un délai de deux mois postérieurs à la réception de la demande, la caisse de retraite valide ou non le rachat de trimestres, ainsi que le montant. Sans réponse après ce délai, la demande est considérée comme refusée.

En cas de réponse positive, une Evaluation de Versement pour la Retraite, indiquant le montant à payer pour confirmer le rachat sera fournie. A cela s’ajoutent un Relevé de Carrière régularisé et une Confirmation de Demande de Versement.

Racheter des trimestres pour la retraite : est-ce finalement intéressant ou pas ?

La réponse à cette question dépend de la situation de chacun. Si la personne a commencé à travailler tôt, de manière ininterrompue, ce type de rachat n’est pas trop intéressant. En revanche, si elle a fait de longues études ou a subi une interruption dans sa carrière, cela peut s’avérer rentable.

Pour mieux en juger, il faut évaluer ses droits à la retraite et le coût d’un potentiel rachat de trimestres en utilisant les outils et simulateurs en ligne. Il est aussi possible de se renseigner directement à la caisse pour une simulation chiffrée, sans engagement de rachat ou auprès d’un Cabinet de conseil en retraite spécialisé en savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *